Infos

« L’événementiel : un média en tenue de fête ».

 

 
L’événementiel est un nouveau mode de communication, qui trouve sa place de plus en plus auprès des patrons et responsables en communication. Destiné à marquer les esprits dans un but précis, il a la capacité de transmettre une émotion et de faire jouer l’art en sa faveur.
 

L’événementiel se distingue de la plupart des autres métiers de la communication par sa brièveté, par les moyens et les outils qu’il met en oeuvre. Il se caractérise aussi par la créativité et le savoir-faire qu’il requiert.

 Un événement est avant tout crée « sur mesure », précisément adapté à l’identité et aux objectifs du client qu’il soit une entreprise, une institution ou une collectivité  il peut concerner des publics internes, des publics externes ciblés ou encore le grand public.

Le spectacle est partie intégrante de l’événement mais ce n’est pas seulement un show, c’est avant tout un acte de communication. Quelle que soit son ampleur, qu’il s’adresse à 50 ou à 500 000 personnes, la fonction de l’événement est de transmettre un message déterminé à un public choisi au travers d’un  émotion qui va être le facteur essentiel, le bouquet final et ce qu’il restera après cet instant éphémère.

Il se doit d’être toujours renouvelé pour continuer à susciter l’intérêt, étonner et capter l’attention. Puissamment attractif, il incite à se déplacer et se rendre là où il faut être pour recevoir collectivement et dans les meilleures conditions un message précis.

La communication événementielle est un choix stratégique de communication pour optimiser l’efficacité d’un message. Loin de se limiter à une belle mise en scène, elle nécessite la prise en compte de la problématique globale du client : quelle est son histoire ? Quel message veut-il faire passer ? Auprès de quel type de public ? Dans quel contexte ? Avec quels objectifs ? La bonne réponse à ces questions déterminera le type d’événement, son format, le ton et la meilleure façon de faire passer les messages.

L’événement n’est pas une fin en soi. Intégré dans une politique globale de communication, il n’a de sens qu’en fonction de ce qui l’a précédé et de ce qui le suivra . Paradoxalement, bien qu’éphémère, la communication événementielle s’inscrit dans la durée. Parce qu’elle bouscule, fédère, elle marque les esprits et cela d’autant plus, qu’elle joue sur la force d’une émotion collective .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *